Envie d’enfant
0
28.06.2018 Auteur: Anti-müllérienne 120 2

Congeler les ovocytes ou les embryons ?

 

La congélation des embryons 

C'est une procédure effectuée avec succès pendant plus de 30 ans après le premier essai réussi en 1984 à Melbourne. Depuis lors, des centaines de milliers d'enfants ont été issus grâce à cette technologie, étant aussi en bonne santé que les bébés conçus suite aux traitements de fécondation in vitro classiques.

La congélation des ovocytes

 L’ovocyte est la plus grande cellule du coprah humain, ce qui signifie qu'il contient également une quantité considérable d'eau. La congélation peut produire des cristaux de glace à l'intérieur de la cellule et peut l'endommager du point de vue génétique. De plus, le renforcement de la couche externe peut signifier des faibles résultats de fécondation.
Tous ces défis ont fait l'objet de recherches au fil des ans. Une amélioration à cet égard s'est produite avec l’apparition de la méthode de vitrification (congélation très rapide) et la procédure ICSI (injection de sperme). Actuellement, les chances de succès des grossesses obtenues avec des ovocytes congelés sont les mêmes que celles obtenues avec des ovocytes frais..Le changements sociaux, l'émancipation des femmes et la planification familiale sont directement liés aux possibilités de retarder la grossesse. De plus en plus de couples décident de former une famille à l'âge de 30 ou 40 ans. La vitrification des ovocytes ou des embryons est la solution optimale dans tels cas.

Ovocytes ou embryons ?

Naturellement, la vitrification des embryons semble être la décision la plus correcte, d'autant plus que cette méthode a prouvé son efficacité depuis plusieurs décennies. Cependant, la vitrification des ovocytes présente également de nombreux avantages. Supposons qu'un couple veut fonder une famille et fait recours aux méthodes de procréation assistée, aboutissant à un certain nombre d'embryons. Au fil du temps, ce couple met au monde 2 enfants et n'en veut plus d'autres, considérant que leur famille est assez grande.

 Le dilemme survient quand il reste encore quelques embryons en stockage qui deviennent indésirables et qui impliquent également des coûts de stockage trimestriels / annuels.

 Le problème n'est pas seulement financier, il implique aussi des soucis personnels et éthiques. Dans une telle situation, la vitrification des ovocytes est un avantage vue le fait qu'elle ne peut pas initier indépendamment une grossesse, et les décisions de destruction ont un impact psychologique et moral beaucoup plus réduit.

Plus facile en cas de divorce / séparation
La situation est assez évidente. Les spermatozoïdes et les ovocytes congelés ne présentent pas de risque de conflit car ils représentent les propres cellules de l'individu, tandis que les embryons stockés représentent l’ensemble du couple. Au moment de la vitrification de l’embryon, de tels scénarios sont également pris en compte et ainsi une série de mesures légales sont présentées au couple lorsque le consensus de vitrification est accordé. Des cas de conflit entre les conjoints ou les partenaires ont été rencontrés dans de nombreuses cliniques de procréation assistée. C’est rarement qu’il n'y ait pas de conflits et de procès juridiques entre eux.

Planification familiale sans avoir un partenaire 
La manque de partenaire ne signifie pas nécessairement limiter les options de planification familiale. Beaucoup de femmes prennent en compte cette possibilité d’aujourd’hui de préserver de la fertilité par vitrification des ovocytes ou des embryons obtenus à partir de sperme du donneur ou même les deux possibilités en même temps. La décision et le choix sur l'option la plus appropriée dépend de chaque femme. Se elle est sûre que sa grossesse se fera sans partenaire et qu’elle va élever toute seule l’enfant, alors la congélation des embryons (avec le sperme du donneur) sera la solution la plus optimale. Sinon, la plus appropriée solution est la vitrification des ovocytes jusqu'à la présence du partenaire.

Bien sûr, le nombre d'ovocytes stockés n'est pas le même que le nombre de futurs embryons qu’on obtient, ce dernier ne peut pas encore être prédit avec précision. A cet effet, on peut réaliser seulement des estimations, des taux de fertilisation possibles, des chances d'obtenir une grossesse, etc. Cependant, le calcul est individualisé, en fonction de la femme / du couple et de l'âge actuel.

Peu importe l’option que vous choisissez, il est important de savoir que c'est votre décision et celle de votre partenaire. Chacune de ces deux possibilités a ses avantages et ses inconvénients financiers et psychologiques, et vous pouvez en trouver une qui vous convient le mieux.

Les indicateurs d'AMH

L’hormone Anti-Müllérienne est présente dans le corps des femmes dès la naissance. On sait que cet élément important est destiné pour l'évaluation de la calité des ovocytes

Sexe
L'âge et le stade de la puberté
Concentration MIS / AMH Moyenne ± ng / ml
Homme
15 jours
32 ± 8,3
15 jours - 1 an
65,1 ± 13,0
1 - 4 ans
69,9 ± 9,2
4 - 7 ans
61,3 ± 8,4
7 - 9 ans
47,0 ± 6,6
étape 1
34,9 ± 3,7
étape 2
22,2 ± 3,5
étape 3
11 ± 3,9
étape 4
6,7 ± 1,9
adultes
4,2 ± 0,6
Femme
0 - 9 ans
3,5 ± 1,8 (toujours < 10)
En âge de procréer (15-41 an)
2,1 - 7,3
Réduction de la réserve ovarienne fonctionnelle
<1,1
La forte baisse de la réserve ovarienne fonctionnelle
< 0,8

L’allaitement mixte

20 Juillet 2018 16:44

Les seins produisent de très petites quantités de colostrum. Cela est normal, car le bébé n’avale que quelques millilitres durant les premières tétées. À mesure que son système digestif s’habituera à ...

Pourquoi allaiter ?

20 Juillet 2018 16:37

Pendant la grossesse, certaines hormones préparent les seins pour l’allaitement. à la naissance, les seins sécrètent du colostrum. ce premier lait, jaune orangé, est très précieux. il contient une ...

Et moi, je mange quoi j'allaite?

20 Juillet 2018 16:28

Pour produire du lait, votre corps a besoin de calories supplémentaires. Une partie de ces calories provient des réserves que vous avez accumulées pendant la grossesse. L’autre partie est fournie par ...