Madame Jivago

Mais exactement, qu’est-ce que l’endométriose ?

Recommended Posts

L’endométriose ?
Cette maladie gynécologique touche pourtant près de 10% des femmes en âge de procréer.
Relativement mal connu et incompris, le diagnostic de l’endométriose peut souvent mettre plusieures années à être trouvé, malgré des symptômes évidents et douloureux. L’endométriose est une maladie relativement fréquente.
Pourtant, le diagnostic tardif et la maladie incomprise des femmes et des médecins font que de plus en plus de femmes en souffrent.
Mais exactement, qu’est-ce que l’endométriose ?
:s:s:s:s:s

  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Madame Jivago a déclaré:

L’endométriose ?
Cette maladie gynécologique touche pourtant près de 10% des femmes en âge de procréer.
Relativement mal connu et incompris, le diagnostic de l’endométriose peut souvent mettre plusieures années à être trouvé, malgré des symptômes évidents et douloureux. L’endométriose est une maladie relativement fréquente.
Pourtant, le diagnostic tardif et la maladie incomprise des femmes et des médecins font que de plus en plus de femmes en souffrent.
Mais exactement, qu’est-ce que l’endométriose ?
:s:s:s:s:s

donc, step by step
 SALUT
 c’est une maladie chronique qui touche l’endomètre. Il s’agit des tissus de l’utérus, qui en temps normal et s’il n’y a pas eu de fécondation, sont évacués lors des règles. Lorsqu’une femme est atteinte d’endométriose, ces tissus ne sont pas éliminés à la fin du cycle menstruel et vont se former en dehors de la cavité utérine. Cela peut alors provoquer de nombreux lésions et kystes dans les organes où l’endomètre s’est répandu.
Généralement, l’endométriose se traduit par des douleurs, qui peuvent être similaires aux crampes menstruelles. Chez 50 à 91% des femmes, les symptômes de l’endométriose sont des règles douloureuses (dysménorhée), des douleurs pelviennes très aiguës, des douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie), des douleurs lors de l’urination et de la défécation, et autres douleurs pouvant irradier le dos et les jambes.
Tu peux te renseigner à ton gynécologue.Il faut la faire.

  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 20.07.2016 at 17:00 , Madame Jivago a déclaré:

L’endométriose ?
Cette maladie gynécologique touche pourtant près de 10% des femmes en âge de procréer.
Relativement mal connu et incompris, le diagnostic de l’endométriose peut souvent mettre plusieures années à être trouvé, malgré des symptômes évidents et douloureux. L’endométriose est une maladie relativement fréquente.
Pourtant, le diagnostic tardif et la maladie incomprise des femmes et des médecins font que de plus en plus de femmes en souffrent.
Mais exactement, qu’est-ce que l’endométriose ?
:s:s:s:s:s

sal! L’intensité de la douleur varie d’une femme à l’autre. Elle peut être continue ou ponctuelle. Chez certaines femmes, la douleur est telle, que cela les empêche d’avoir une vie normale. L’endométriose peut également être asymptomatique. Elle est alors détectée lorsqu’une femme éprouve des difficultés à concevoir un enfant. En effet, l’infertilité est également un des symptômes (et même une conséquence) de l’endométriose. Malgré ces symptômes, l’endométriose est souvent diagnostiquée après plusieurs années. La méconnaissance de cette maladie et le taboue qu’elle représenterait en sont les principales causes.

  • Upvote 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel est l’impact de l’endométriose sur la fertilité des femmes ?
Même si un grand nombre de patientes sont atteintes de stérilité, l’impact de l’endométriose sur la fertilité des femmes n’est pas encore clairement défini.  Cela pourrait venir de l’accumulation des tissus endométrials à l’extérieur de l’utérus? Ou/ et de la présence des kystes ovariens? L’utérus des femmes atteintes d’endométriose est défavorable pour l’embryon?

  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 20.07.2016 at 17:00 , Madame Jivago a déclaré:

L’endométriose ?
Cette maladie gynécologique touche pourtant près de 10% des femmes en âge de procréer.
Relativement mal connu et incompris, le diagnostic de l’endométriose peut souvent mettre plusieures années à être trouvé, malgré des symptômes évidents et douloureux. L’endométriose est une maladie relativement fréquente.
Pourtant, le diagnostic tardif et la maladie incomprise des femmes et des médecins font que de plus en plus de femmes en souffrent.
Mais exactement, qu’est-ce que l’endométriose ?
:s:s:s:s:s

BONJOUR

Il faut savoir que les premiers symptômes de l’endométriose ont été découvert en 1860. Depuis tout ce temps, la médecine n’a toujours pas trouvé de remède et fait spécialement avancer la recherche.
Quelques traitements existent, mais ils ne permettent pas de guérir de l’endométriose.
Si l’endométriose est détectée relativement tôt, un traitement hormonal peut être prescrit. Il s’agit d’une pilule progestative qui réduit la douleur et permet d’arrêter la progression de la maladie.
Si l’endométriose est à un stade trop avancé ou que la pilule hormonale ne suffit plus, l’opération peut alors être envisagée. Elle consiste à détruire les lésions dues à l’endométriose. L’opération chirurgicale pour l’endométriose peut durer entre 1h30 et 4h et peut nécessiter plusieurs jours d’hospitalisation.
Mon iphone m' a aidéde trouver cette info :4::4::4::4::4::4:

  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

Si vous pensez souffrir d’endométriose, ne paniquez pas ! Je vous recommande de prendre rendez-vous chez votre gynécologue. Il sera le plus amène de vous diagnostiquer et de vous procurer le traitement adéquat. La sensibilisation des femmes sur l’endométriose est une chose importante. N’hésitez pas afin que cette maladie soit connue et que le diagnostic soit révélé de plus en plus tôt !
Je vous en prie!

  • Upvote 8

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

L’endométriose est une maladie hormono dépendante… il convient donc de priver l’organisme de l’hormone qui va nourrir les cellules : l’oestrogène. Aujourd’hui, les spécialistes s’accordent pour dire que le traitement de base consiste à empêcher la survenue des règles (rappelons que les lésions d’endométrioses disséminées sur les organes vont saigner et créer de micros hémorragies en même temps que les règles). Ainsi, donner une pilule en continu ou poser un stérilet libérant des hormones permet à certaines femmes de ne plus souffrir et de vivre normalement.

Le traitement peut être chirurgical si la femme n’est pas soulagée. Cela sera décidé en concertation avec l’équipe médicale, au regard de ce que vit la patiente au quotidien, de ses antécédents et au vu de son désir de grossesse.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:7::7:

Bonjour,suite a des douleurs intenables durant mes regles parfois a d'autres moments du cycle, j'ai ete consulte mon medecin traitant qui a invoque le fait que je pourrais avoir de l'endometriose.... il ne faut vraiment pas laisser tomber j'ai souffert enormement avant d'etre diagnostiquer d'une endometriose stade 4 et on m'a traiter de chochotte plusieurs fois mais j'ai pas laisser tomber et heureusement. l'une d'entre vous a t'elle deja vecu ca ? Bon courage
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour a tous,                                                                                                                                                                                                                                                   Affection gynécologique caractérisée par la présence de fragments de muqueuse utérine (endomètre) endehors de leur localisation normale.                                                                 Cause:

La cause de la maladie est mal connue : il est possible que des fragments de muqueuse utérine non éliminés pendant les règles remontent le long des trompes de Fallope pour aller se fixer sur un organe de la cavité pelvienne, où ils forment des kystes. Ceux-ci se localisent le plus souvent au niveau du muscle utérin (on parle alors d’adénomyome), de la trompe, de l’ovaire et sur la cloison séparant le rectum du vagin ; ils se trouvent plus rarement sur le péritoine, sur l'intestin, sur la vessie et sur les cicatrices cutanées. Comme l'endomètre normal, les fragments de muqueuse obéissent aux fluctuations hormonales durant le cycle menstruel : ils se développent sous l'influence des œstrogènes et de la progestérone, puis saignent quand les taux hormonaux, en s'effondrant, déclenchent les règles.

symtomes et signes:

Le gonflement des kystes provoque des douleurs pendant les règles, surtout vers leur fin. Ces douleurs, qui disparaissent pendant le cycle, sont le principal symptôme, mais l'endométriose peut aussi être responsable d'hémorragies menstruelles abondantes et de douleurs au cours des rapports sexuels.
 TRAITEMENT:  Le traitement de l'endométriose peut être hormonal ou chirurgic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

On estime que 10 à 20 % des femmes souffrent d'endométriose. Toutes ne sont toutefois pas diagnostiquées, car nombre d'entre elles sont atteintes de formes peu étendues. L'endométriose est à l'origine de près de la moitié des règles douloureuses (dysménorrhées). Aussi, 10 à 15 % des femmes atteintes d'endométriose seraient infertiles. La prévalence de l'endométriose augmente avec l'âge et elle touche principalement les femmes autour de la trentaine. Mais elle peut néanmoins se rencontrer dès l'adolescence. Elle est plus fréquente en cas de ménopause tardive ou chez les femmes ayant eu leurs premières règles tôt. Sa fréquence semble augmenter dans les pays développés mais il est peu clair s'il s'agit d'une augmentation réelle ou d'un meilleur diagnostic. Bien que rarissimes, des cas d'endométriose ont également été rapportés chez des hommes.

L'hypothèse de Sampson suggère que ce sont des reflux de sang qui sont à l'origine de l'endométriose. En effet, lors des menstruations, le sang menstruel peut ne pas totalement s'écouler par le vagin et une partie de ce sang peut refluer vers les trompes et inonder la cavité péritonéale.

Ce sang est naturellement composé de cellules endométriales vivantes qui peuvent s'infiltrer dans le tissu péritonéal (un peu comme une cellule cancéreuse) en utilisant diverses enzymes (MMPs ou métalloprotéinases de la matrice). Différents éléments appuient cette hypothèse, parmi lesquels le fait de trouver du sang dans le cul-de-sac de Douglas lors de menstruations à la laparoscopie ainsi que l'apparition de cellules endométriales dans le liquide de dialysat péritonéal chez les femmes en dialyse péritonéale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous!

Si la cause précise (étiologie) reste jusqu'à présent inconnue, différentes hypothèses tentant d'expliquer la genèse de l'endométriose existent :

Théorie métaplasique - cette hypothèse envisage le fait que le péritoine qui recouvre les organes présents dans la cavité abdominale dériverait d'un tissu embryologique appelé cœlomique et posséderait une pluripotentialité. En effet, ce tissu aurait la capacité de se transformer, de suivre une transformation métaplasique en d'autres tissus, comme du tissu endométrial.

Théorie de la métastase - cette hypothèse évoquée est la théorie de la transplantation ou de l'induction. Elle suggère que lors des menstruations, les différents vaisseaux (artérioles spiralées, vaisseaux lymphatiques…) aspirent des cellules endométriales dans la circulation systémique et provoquent l'essaimage dans tout l'organisme. Cette théorie a le bénéfice d'expliquer l'apparition de l'endométriose dans une pluralité de localisations1,7.

Aucune théorie ne pouvant expliquer à elle seule toutes les localisations, il est probable que ces trois mécanismes puissent jouer de façon conjointe1.

Les trois facteurs importants qui jouent un rôle sont :

- la présence d'un reflux de sang menstruel dans la cavité péritonéale ;
- présence de macrophages inefficaces, immuno-incompétents ou dépassés par les quantités à résorber ;
- le fait d'être réglée, donc d'avoir des menstruations.

Des hypothèses extra-médicales ont envisagées, comme le rôle de l’alimentation ou les effets de l'exposition à des produits toxiques ou polluants. Aucune de ces hypothèses n'a à ce jour fait l'objet d'une preuve scientifique. L'hypothèse de la pilule contraceptive comme agent provocateur a par ailleurs été invalidée. Plus récemment, une étude a fortement suggéré que l'exposition aux phtalates peut conduire à l'endométriose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 05.08.2016 at 14:34 , Lilly a déclaré:

Bonjour à tous!

Si la cause précise (étiologie) reste jusqu'à présent inconnue, différentes hypothèses tentant d'expliquer la genèse de l'endométriose existent :

Théorie métaplasique - cette hypothèse envisage le fait que le péritoine qui recouvre les organes présents dans la cavité abdominale dériverait d'un tissu embryologique appelé cœlomique et posséderait une pluripotentialité. En effet, ce tissu aurait la capacité de se transformer, de suivre une transformation métaplasique en d'autres tissus, comme du tissu endométrial.

Théorie de la métastase - cette hypothèse évoquée est la théorie de la transplantation ou de l'induction. Elle suggère que lors des menstruations, les différents vaisseaux (artérioles spiralées, vaisseaux lymphatiques…) aspirent des cellules endométriales dans la circulation systémique et provoquent l'essaimage dans tout l'organisme. Cette théorie a le bénéfice d'expliquer l'apparition de l'endométriose dans une pluralité de localisations1,7.

Aucune théorie ne pouvant expliquer à elle seule toutes les localisations, il est probable que ces trois mécanismes puissent jouer de façon conjointe1.

Les trois facteurs importants qui jouent un rôle sont :

- la présence d'un reflux de sang menstruel dans la cavité péritonéale ;
- présence de macrophages inefficaces, immuno-incompétents ou dépassés par les quantités à résorber ;
- le fait d'être réglée, donc d'avoir des menstruations.

Des hypothèses extra-médicales ont envisagées, comme le rôle de l’alimentation ou les effets de l'exposition à des produits toxiques ou polluants. Aucune de ces hypothèses n'a à ce jour fait l'objet d'une preuve scientifique. L'hypothèse de la pilule contraceptive comme agent provocateur a par ailleurs été invalidée. Plus récemment, une étude a fortement suggéré que l'exposition aux phtalates peut conduire à l'endométriose.

Bonjour, j’ai mené un combat de 5 ans contre une endométriose qui m’empêchait de pouvoir tomber enceinte.
Après des opérations, des traitements, nous avons eu recours à une FIV et un petit bonhomme est arrivé un vrai miracle…
J’ai eu la chance de n’avoir pas besoin d’un don… puis deux autres tentatives avant qu’une petite miraculée apparaisse elle aussi.
J’ai connu l’attente, les espoirs et les désespoirs des matins à l’hôpital, seule la plupart du temps avec mes angoisses.
L’année dernière j’ai choisi d’aider à mon tour, j’ai fait un don.
Le traitement ne m’était pas inconnu, il n’est pas si terrible et recroiser ces femmes si pleines d’espoir tôt le matin et ce personnel m’a apporté beaucoup.
Solidarité féminine, force, courage, espoir…

  • Upvote 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut mes amis 

Pourquoi faire peur aux filles,oui ce desagreable et vraiment  douloureux mais c'est une maladie aui peut etre geurrie:

Il faut garder l.espoir.

 

Modifié (le) par Jean Michel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, ces fragments peuvent se déposer au niveau des trompes et gênent la migration de l'oeuf.  En mon cas, j’ ai eu des douleurs importantes pendant les règles (principalement à la fin des règles). La douleur disparaît en dehors des règles, ufffffffffff  des règles très abondantes. Jeme souviens des douleurs lors des rapports sexuels (pas systématiques). Le diagnostic d'endométriose je l’ ai trouvé grâce à l'échographie qui a dévoilé des kystes au niveau des ovaires et à la coelioscopie qui a permis d'aborder l'abdomen . Mon géné m’ a dit que le diagnostic d'endométriose est souvent fait lors d'un bilan de stérilité.

  • Upvote 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Bovary a déclaré:

En effet, ces fragments peuvent se déposer au niveau des trompes et gênent la migration de l'oeuf.  En mon cas, j’ ai eu des douleurs importantes pendant les règles (principalement à la fin des règles). La douleur disparaît en dehors des règles, ufffffffffff  des règles très abondantes. Jeme souviens des douleurs lors des rapports sexuels (pas systématiques). Le diagnostic d'endométriose je l’ ai trouvé grâce à l'échographie qui a dévoilé des kystes au niveau des ovaires et à la coelioscopie qui a permis d'aborder l'abdomen . Mon géné m’ a dit que le diagnostic d'endométriose est souvent fait lors d'un bilan de stérilité.

 

 juste pour continuer

Les femmes souffrant d'endométriose arrivent difficilement à tomber enceintes spontanément. Mais il existe des moyens pour traiter l'endométriose (traitements médicaux ou chirurgicaux).

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous

L’endométriose est une affection gynécologique fréquente et complexe aui perturbe le bien-être physique mais en plus elle peut avoir des conséquences psychologiques et peser sérieusement sur la relation avec le partenaire

Modifié (le) par Sophie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juste maintenant , Sophie a déclaré:

Bonjour à toutes et à tous

L’endométriose est une affection gynécologique fréquente et complexe qui perturbe le bien-être physique mais en plus elle peut avoir des conséquences psychologiques et peser sérieusement sur la relation avec le partenaire

 

  • Downvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous;

Pour nous les femmes ce nous interéssent  plus ces sont les symtomes de la maladie ,.meme si tu n' es pas specialiste mais tu peux tout de meme etre alerté de la maladie connaissant quels sont les symptomese rapidement aller trouver ton gygy:

Elle se caractérise par la présence de segments d'endomètre (ou muqueuse utérine) qui viennent se greffer en dehors de l'utérus, sur des organes génitaux comme le corps de l'utérus ou les ovaires, mais également non génitaux comme le péritoine, membrane tapissant la paroi abdominale ou le rectum. . L'endomètre étant sous influence des hormones du cycle sexuel, l'endométriose sera également soumise à ces changements, ce qui explique une partie des symptômes. Les symptômes d'une endométriose varient en intensité d'une femme à l'autre. Le délai entre le début des manifestations de l'endométriose et son diagnostic est de plusieurs années. 

Parmi les signes cliniques de l'endométriose, les douleurs abdominales basses et dessaignements d'origine génitaux sont fréquents. L'infertilité est une complication fréquente et des douleurs lors des rapports sexuels sont souvent rapportées. Dans le cas de l'endométriose légère, les fragments se fixent sur l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope. Dans une forme plus sévère, des kystes (endométriomes) se forment dans la cavité utérine ou sur l'ovaire et desadhérences accolent les organes. La maladie disparaît de façon spontanée après la ménopause. 
Certaines femmes ne présentent aucune manifestation et l'endométriose est découverte fortuitement au cours d'un bilan d'infertilité. Aucune des manifestations douloureuse n'est spécifique à l'endométriose. Les douleurs pelviennes chronique sont localisées au niveau du bas ventre et peuvent toucher également la jambe ou le bas du dos. La présence de douleurs pelviennes sévères et persistante depuis plusieurs semaines ou mois peut évoquer la présence d'une endométriose. Une perte de connaissance peut être constatée en cas de forte douleur. 

Une endométriose provoque des douleurs importantes pendant les règles qui peuvent être hémorragiques. La présence de douleurs précédant les règles s'observe également (dysménorrhée). 

La présence de rapports sexuels douloureux (dyspareunie) est une autre caractéristique, non spécifique, de l'endométriose. 

Les troubles digestifs et urinaires associés à l'endométriose sont notamment une diarrhée ou une constipation, des douleurs lors de la défécation, des rectorragies, des douleurs ou brûlureslors de la miction, des difficultés à vider la vessie ou encore une hématurie. 

Des épisodes de fatigue chronique est une manifestation fréquente de l'endométriose. Cettefatigue peut être aggravée par les traitements.

 L'endométriose peut provoquer une infertilité. La présence de pertes brunâtres à la fin de règles ou après un rapport sexuel, la survenue de nausées, de vomissements, de vertiges et parfois de douleurs pulmonaire ou thoraciques survenant au cours des règles et situées droite ou d'unetoux peuvent s'observer également.

 

Modifié (le) par Brigite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Antoinnette,

En premier  lieu il faut pas avoir peur la maladie est traitable. pour le diagnostic retiens ceci

Son diagnostic de l'endométriose repose sur un examen gynecologique approfondi ; une echographie dont le but est de déceler les endométriomes, parfois, une imagerie par résonance magnétique(IRM) une laparoscopie ou coelioscopie qui consiste à examiner la cavité abdominale à l'aide d'un endoscope. La laparoscopie ou la coelioscopie  présentent deux avantages considérables : l'identification formelle de l'endométriose et la possibilité d'éliminer les foyers d'endométriose au cours de l'exploration

;

 

Modifié (le) par Elizabeth
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour les filles.

moi j ai déjà dépassé l'âge de la ménopause mais je crains pour mes deux filles,cette maladie est -elle traitable.?  
 

Modifié (le) par Jeanne
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Jeanne.

 Le traitement de l'endométriose a pour principal but de diminuer ce tissu indésirable. Compte tenu de l'influence hormonale, des médicaments ayant des effets contraires à la prolifération de ces tissus sont prescrits. La coelioscopie ou laparoscopie qui fait le diagnostic a également comme intérêt de permettre une intervention en enlevant un éventuel endometriome ou les adhérences entre organes

Le traitement hormonal est généralement prescrit en première intention. Il repose sur des médicaments anti-œstrogènes, destinés à réduire les saignements et les lésions : contraceptifsoraux combinés, ou stérilet. En deuxième intention, des cures de ménopause artificielle sont proposées au moyen d’injections mensuelles d’analogues de la GnRH. Ce traitement a pour effet d’arrêter le cycle. Celui-ci reprend normalement dans les deux à trois mois suivant l’arrêt du traitement. Un traitement d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peut également être prescrit dans le cadre d’une prise en charge des douleurs liées à l’endométriose

. L’intervention chirurgicale a pour but d’éliminer les implantsd’endométriose au laser. Il s’agit la plupart du temps de chirurgie conservatrice, surtout chez les femmes de moins de 40 ans ayant un désir d’enfant. Dans le cas les plus sévères, unehystérectomie (ablation de l’utérus) peut s’avérer nécessaire. 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Malgré le traitement cette maladie peut avoir d'autres consequences:

Le risque de fertilité est une des complications majeures de la maladie.

Les douleurs provoquées par l'endométriose peuvent empêcher ou diminuer les relations sexuelles

Les atteintes urinaires peuvent entraîner la présence de sang dans les urines ou des épisodes decolique néphrétique pouvant représenter une urgence. 
Une rupture d'un kyste peut être à l'origine de violentes douleurs peut nécessiter un avis médical en urgence

Modifié (le) par Olivier Amstrong
  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 09.08.2016 at 16:36 , AmelieB a déclaré:

 juste pour continuer

Les femmes souffrant d'endométriose arrivent difficilement à tomber enceintes spontanément. Mais il existe des moyens pour traiter l'endométriose (traitements médicaux ou chirurgicaux).

 

Bonne nuit Amelie B...
parfois le traitement est médical et chirurgical  (comme le mien)
Dans mon cas, suivant l'étendue et la localisation de l'endométriose mon gynéco (jeune et intelligent :-)))) m'a donné un traitement médical concernant un traitement hormonal pour mettre les ovaires au repos et limiter la sécrétion d'oestrogènes ;
Mais lors mes douleurs augmentaient pendant les règlesle, plusieurs médecins ont décidé sur traitement chirurgical, 1- ment pour calmer mes douleurs infinies....2- ment ou pour améliorer les chances d'être enceinte.
Elle était faite par colioscopie ( je sais pas comment l'écrire)

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant