Roberta

Et moi, je mange quoi j'allaite?

Recommended Posts

Bonsoir,

J'ai allaite aussi tousmes enfants. L'essentiel est d'avoir une alimentation équilibrée et saine sans pour autant vous restreindre ou oublier vos instant de plaisir gourmand....Lorsque vous allaiter votre bébé, il y a une demande accrue de votre organisme en vitamines et sels minéraux. Prenez soin de vous les mamans ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut, ma grande mere disait que pendant l'alaitement la femme doit "manger pour deux" ... Mais c'est une pratique inutile...une femme doit adopter une alimentation correcte et équilibrée pour maintenir le bebe et soi meme en bonne sante! Voila qq regles d'or pour les mamans qui allaitent:
1. Buvez de l’eau, des jus de fruits et de légumes, du lait ou de la soupe à volonté. 
2. Consommez trois produits laitiers par jour, riches en calcium et vitamine D bons pour vous, comme pour votre bébé.
3. Mangez de la viande et des œufs (riches en fer), du poisson et des produits de la pêche (bien pourvus en iode) une à deux fois par jour. 
4. Evitez le tabac, l’alcool (vin, bière, alcool fort…) et ne prenez pas de médicament sans avis médical. Ainsi, evitez la caféine (le café et le thé).  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut lesfilles

Permetter-moi de partager l'expérience accumuler à travers les âges. Je suis une grand-mère avec deux grandes filles et un grand garçon. Mon principe a été le même; inchangé avec le temps.
Une femme qui allaite a besoin de beaucoup des calories par jour, donc par beaucoup plus que votre alimentation normale. En tout cas, ne mangez pas pour deux. Répartissez votre alimentation sur cinq repas avec une collation supplémentaire le soir ou pendant la nuit si nécessaire. Chaque collation est ainsi l’occasion de boire de l’eau, de consommer un produit laitier et un fruit. N’oubliez pas, votre corps produit en permanence les constituants du lait, il a donc besoin d’apports énergétiques réguliers.

La production du lait d'une femme qui allaite est approximative  de 700 à 800 millilitres par jour. Soit une dépense en énergétique qui équivaut de 500 à 700 kcals dont la majeure  partie est prise sur les réserves accumulées lors de la grossesse. L’allaitement favorise ainsi la perte de poids en post-partum car il stimule la combustion des graisses, même si les apports énergétiques sont augmentés. Côté alimentation, les points importants à observer restent, comme pour tout un chacun, la variété, l’équilibre et la modération. Aucun aliment n’est interdit s’il est consommé en quantité raisonnable. Une particularité toutefois de ce régime alimentaire : les besoins en liquide de la femme qui allaite sont très importants à cause des pertes dues aux sécrétions lactées. Il vous faut donc augmenter votre consommation d’eau et de lait ou de fromage pour combler vos besoins.A savoir que le lait est une excellente source de calcium et de vitamine D,pour la formation des os du bébé.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut mamans!!!:f3606f047603:

je veux dire que la quantité du lait dépend beaucoup de la diète de la mère. La nourriture ingérée par une femme qui allaite remplit non seulement des besoins nutritionnels, mais lui permet et produir du lait aussi.  ON parle beaucoup d’aliments qui peuvent irriter le bébé, ainsi créant des coliques ou de modifier le goût du lait : gombo, céleri, agrumes, oignons, choux, choux de Bruxelles, épices, chou-fleur, brocoli, poireaux, pois, haricots ou du lait de vache. C'est simple!! Il faut eviter ces produits pour le bien du bebe. 

Voila, un petit guide pour l'alimentation de la mère qui allaite :

lait, yogourt et fromage : au moins 4 portions

Viande rouge, volaille, poisson, œufs et noix : au moins 3 portions

légumes : 3 à 5 portions

fruits : 2 à 4 portions (riche en vitamine C et d’acide folique et riches en vitamine A portion 2 portions)

pain, céréales, riz, pâtes : 6 à 11 portions

graisses, huiles et sucreries : moins !!!

A bientot(hi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut, comme vous le savez, ma soeur de 16 ans a un bébé de 2 mois...elle l'allaite maintenant, premièrement elle n'avait pas du lait, car elle n'avait pas prépare ses seins pour l'allaitement... 
Maintenant notre loulou est très contente car elle mange très bien...le lait est très nourrissant et bon...voila les aliments qui augmentent la lactation: grains entiers et légumineuses, noix, graisses et huiles...conseils de ma grande mere! très bons, car ma soeur à réussi d'augmenter la production de son lait maternel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

coucou

Oh voilà encore un bon thème ; lors de l'allaitement de mon premier bébé; j'avais choisi une grande variation possible des aliments. Je consommais plus de fruits frais et légumes crus et des céréales complètes, pruneaux et jus de pruneaux, poires crues et légumes. Quant aux produits laitiers ; je suis une grande fanatique du parmisan yaourts, fromages à pâte durent comme le gruyère, que sont riches en calcium et vitamine D.
La viande et des œufs riches en fer, du poisson et des produits de la pêche bien pourvus en iode faisaient partie de mon menu.
Pour m'hydrater je buvais beaucoup d’eau, des jus de fruits et de légumes, du lait..

Modifié (le) par Michelinne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les mamans! Je vais me répéter peut-etre mais je suis d'avis qu'il n'y a pas de recette unique pour l'alimentation pendant l'allaitement. Comme je le disais il faut manger du tout en petite quantité pour tester la réaction de votre bébé. Ma cadette par exemlpe a fait une allergie au miel, l'ainée n'a pas accepté que je mange du fromage de chèvre... Chacun ses goûts  :P,  je ne sais pas par quoi ça s'explique mais c'est certain qu'aucun médecin ne pourra vous faire une liste de produits interdits à votre enfants, il pourrait  vous donner que des recommendations générales. C'est à vous de nourrir et d'observer votre enfant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour éviter toute une liste de quoi manger je fais la maligne en demandant à la pedia ce que je dois éviter de manger ou boire pendant l'allaitement. Ainsi j'avais reçu une liste qui annonçait de limiter ma consommation de thon blanc en conserve à 300 g Elle m'avait recommandé d'éviter de manger plus d’une fois par mois max 150 g du thon frais ou congelé, du requin, de l’espadon, de l’écolier, du marlin et de l’hoplostète orange, de l’achigan, du brochet, du doré, du maskinongé, du touladi (truite grise), du caviar et du foie de poisson, car ces aliments absorbent davantage de polluants que les autres, notamment le mercure, ce qui pourrait nuire à votre bébé, car il contient plus de mercures que le thon pâle.

Modifié (le) par Cristine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut les filles

C'est à peine croyable Cristine la pédiatre n'est à pas interdit de prendre du café ou des boissons énergétiques. Oui moi aussi elle m'avait dit de limiter la consommation de thon blanc; mais elle m'a sommé pour ce qui est de la caféine qui passe rapidement dans le lait maternel.Pas plus de deux tasses par jour de thé, de café, de chocolat chaud ou de boissons gazeuses comme le cola. Par contre, les tisanes et les autres boissons décaféinées ne posent aucun problème.

Modifié (le) par Michelinne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Moi aussi j'avais réussi une répertoire de ces que je devais éviter ou limiter la consommation et en plus elle m'a fait une litanie pour les medicaments qui peuvent avoir des effets néfastes sur le bébé ou nuire à la production de lait. Entre autres le cas des décongestionnants, des antihistaminiques et de certains contraceptifs oraux .

Modifié (le) par Eveline

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 06/08/2016 at 18:26 , Roberta a déclaré:

Bonjour tout monde!

Inutile d’adopter une alimentation spécifique : il faut manger de tout et en quantité raisonnable. Faites vous plaisir, buvez beaucoup (de toutes façons, vous aurez très soif au moment de la tétée). Vous devez absorber environ 2 700 cal/jour, soit 500 de plus que la ration d’un adulte (mais uniquement si vous avez faim, ne vous forcez pas !). Le gout des aliments passe dans votre lait et bébé s’habitue aux différentes saveurs en douceur…c’est une richesse gustative que vous lui offrez et qu’il gardera toute sa vie.
 Si votre bébé pleure après une tétée, réfléchissez aux aliments que vous avez consommé afin de détecter éventuelles intolérance alimentaire.

Le corps s’adapte à la demande du bébé. Vérifiez que votre bébé est bien positionné pendant la tétée ou que votre sein n’est pas engorgé. Faite téter votre glouton, cela augmentera votre lactation !

Bon courage!

Pendant que vous allaitez, comme c’était le cas pendant votre grossesse, vous contribuez à l’éveil aux goûts de votre bébé. Il est donc très important de conserver une alimentation variée et équilibrée afin de garantir les apports quotidiens recommandés.Pendant l'allaitement du bébé, dans votre alimentation, privilégiez :

·         les légumes et fruits, à chaque repas, pour les vitamines, minéraux et fibres ;

·         les féculents (pâtes, riz, pain complet, légumes secs ou céréales), pour de l'énergie longue durée : vous pouvez en ajouter à chaque repas ;

·         les protéines (1 à 2 portions par jour de viande, de poisson ou œufs) ;

·         3 ou 4 portions/jour de produits laitiers qui contiennent du calcium pour le bien de vos os et ceux de bébé ;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sur 06/08/2016 at 18:26 , Roberta a déclaré:

Bonjour tout monde!

Inutile d’adopter une alimentation spécifique : il faut manger de tout et en quantité raisonnable. Faites vous plaisir, buvez beaucoup (de toutes façons, vous aurez très soif au moment de la tétée). Vous devez absorber environ 2 700 cal/jour, soit 500 de plus que la ration d’un adulte (mais uniquement si vous avez faim, ne vous forcez pas !). Le gout des aliments passe dans votre lait et bébé s’habitue aux différentes saveurs en douceur…c’est une richesse gustative que vous lui offrez et qu’il gardera toute sa vie.
 Si votre bébé pleure après une tétée, réfléchissez aux aliments que vous avez consommé afin de détecter éventuelles intolérance alimentaire.

Le corps s’adapte à la demande du bébé. Vérifiez que votre bébé est bien positionné pendant la tétée ou que votre sein n’est pas engorgé. Faite téter votre glouton, cela augmentera votre lactation !

Bon courage!

 

·         des matières grasses dont vous pouvez varier l’origine (beurre, huile d’olive, de colza, de noix, etc.) pour les apports en Oméga 3 notamment, indispensables au développement neurologique de votre bébé

·         les fruits secs (amandes, noix) pour leurs apports en magnésium notamment

L’allaitement peut être fatiguant car il demande beaucoup d’énergie. Pour rester en forme, il est essentiel de se reposer entre les tétées pour assurer le repas de bébé.

Petite astuce : en prenant un goûter composé d'un produit laitier pour le calcium, d'un produit céréalier pour l'énergie longue durée, d'un fruit pour les fibres et vitamines et d'une boisson pour l'hydratation, vous éviterez les grignotages en fin de journée !

Enfin, vous remarquerez également qu’allaiter donne soif. Pour rester bien hydratée, il vous faudra penser à boire beaucoup et régulièrement ! Lorsque vous allaitez, vous devez boire au moins 2 litres d’eau chaque jour : pour y arriver, conservez toujours une bouteille d’eau à portée de main.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Contrairement aux idées reçues, se n'ai pas en consommant beaucoup de lait qu'on a forcément plus de lait au niveau des mamelles. Il faut juste avoir une alimentation plus équilibré et bien contrôlé. Il est également indispensable de boire beaucoup d'eau. Mais en cas de carence prononcé, il est conseillé de consulter un médecin pour un éventuel apport nutritif. Mais moi je me pose la question de savoir si certaines ont déjà expérimenté une coulée excessive du lait maternel car ça a été mon cas. Que faire dans ces cas svp?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En faisant téter votre bébé dès ses premières heures, vous favoriserez la montée de lait. En général, elle survient quelques jours après la naissance, quelquefois un peu plus tardivement... mais elle arrive toujours ! Une fois l’allaitement démarré, et à partir du moment où votre bébé tète régulièrement, le lait ne se tarira pas. Rassurez-vous. La sécrétion de lait ne dépend pas du volume des seins. Bien sûr ! La capacité d’allaiter ou pas n’est pas héré-ditaire. Ce n’est pas parce qu’elle n’a pas pu, ou voulu, allaiter que vous ne pourrez pas le faire.Non, votre lait est toujours suffisamment nourrissant pour votre bébé. Le lait maternel est toujours doté de tout ce qu’il faut! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tous les bébés sont différents. Certains sont contents de découvrir de nouveaux aliments. D’autres sont moins ravis, et la diversification prend un peu plus de temps. Pas de panique : vous pouvez continuer à lui 
donner du lait pour assurer ses apports alimentaires. Il n’est pas à quelques jours près ! Respectez ses goûts et ses préférences. C’est la meilleure manière de ne pas créer de dégoût ou d’opposition systé-
matique au moment des repas. Il refuse un aliment ? N’insistez pas et proposez-le lui à nouveau quelques jours plus tard. Tenez compte de son humeur... et de la vôtre ! Ce n’est pas toujours facile de passer du liquide au solide, car les bébés n’aiment pas toujours changer leurs petites 
habitudes. À vous d’être patiente, en l’habituant progressivement à différentes textures... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour produire du lait, votre corps a besoin de calories supplémentaires. Une partie de ces calories provient des réserves que vous avez accumulées pendant la grossesse. L’autre partie est fournie par votre alimentation. Ainsi, pour produire du lait en quantité suffisante, vous n’avez qu’à manger à votre faim. Certaines mères disent même avoir plus d’appétit pendant l’allaitement. C’est normal, et elles ne doivent pas s’inquiéter ni limiter la quantité d’aliments qu’elles mangent. Lorsqu’elles respectent leur appétit, la plupart des mères allaitantes perdent du poids graduellement dans les six mois suivant l’accouchement. Par la suite, leur poids se stabilise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant